LES ARCHIVES

Les premiers actes datent de 1599 . Il s'agit d'actes de baptêmes ou seul le prénom du père est indiqué. Malheureusement il n'existe que quelques années de ce type et encore parfois parcellaires: 1599 à 1609 et 1611 à 1617 plus 1627 et 1629.

Les actes B-M-S commencent réellement en 1681 de manière continue jusqu'en 1694 inclus. Le nom de la mère, du ou de la marié(e) n'apparaît qu'à partir de 1689. Entre 1681 et 1688 les mariés sont assistés par le père et un oncle, ou un frère aîné, ou un cousin, exceptionnellement par un beau-frère.

Les actes B-M-S de 1695 à 1699 font défaut. Ils reprennent en 1700 et sont complets jusqu'à la révolution pour l'ancien régime. Quand les actes de mariages ou décès comportent un âge, ils permettent de reconstituer partiellement la période 1695-1699, avec la marge d'erreur inhérente à l'approximation de l'âge affirmé par le(s) déclarant(s).

Il y a ensuite quelques lacunes comme les mariages de l'an VII et l'an VIII que l'on peut combler par les publications de mariages disponibles en mairie, ou en consultant les registres de Molliens-Vidame, car les mariages de ces deux années révolutionnaires étaient célébrés dans le chef-lieu de canton (loi du 22 septembre 1798 supprimée par la loi du 26 juillet 1800) . Les mariages de 1829, disponibles en mairie sont inexistants sur microfilm (il y a seulement les publications de mariage)

Les décès de 1793, de l'an II et de l'an III ne comportent pas, sauf rares exceptions, la mention des parents ou conjoints. Ils sont reconstitués dans la mesure du possible dans les relevés, mais avec des possibilités d'erreurs.

Les pages de registres de décès de 1813 (Août à Décembre) ne sont pas microfilmées, mais existent dans les originaux.

Les registres de Quevauvillers regroupent les actes concernant la commune de Quevauvillers elle-même, mais aussi les lieux-dits des fermes de Menesvillers et Vaqueresse . Menesvillers possède une chapelle dénommée "Chapelle du Gard" à laquelle il est fait parfois référence dans les actes.