1709

Ad memoriam corum quoe evenerunt, Anno millesimo septingintesimo nono, l'hyver hujus anni 1709 a été si rude que de mémoire d'homme on n'en avoit veu un semblable.

Il a commencé à geler le jour des Rois avec une telle véhémence, qu'il geloit au coin des bons feux. Plusieurs personnes sont mortes de froid dans les champs, entre autres le magister du village de Croixrault, appelé Alexis du Quesne, et un autre homme avec lui, qui revenoient tous deux de Caulière. La rigueur du froid a continué jusqu'à la Chandeleur.

Quelques jours après, il est tombé une si grande quantité de neige, que personne ne se souvenoit en avoir tant veu. Il a dégelé vers le mardy gras; mais la première semaine de caresme, la gelée a recommencé comme auparavant, avec un verglas qui a duré environ quinze jours. Tous les bleds
(blés) ont été gelés, ce qui a causé une très grande cherté, en sorte que le septier de bled a valu 11 l. On a semé des pamelles (= paumelles: sorte d'orge dite orge à deux rangs) dans les terres où le bled avoit été gelé; il en est venu une si grande quantité que personne ne se souvenoit en avoir tant veu. Le septier de pamelle a valu dans le tems de semer 15 l. et davantage. On n'en trouvoit pas pour de l'argent, ce qui a été cause que plusieurs n'ont pu semer.

On a vescu l'année suivante de pamelle qui valoit encore le septier 7 l. vers la Toussaint, mais qui a diminué de prix vers Pasque; elle valoit encore à la fin de juillet 75 s. le septier. Le pauvre peuple a bien soufert, et encore plus pour attendre la dépouille des pamelle, que depuis.

Le même hiver vu par le curé de Namps-au-Mont

Le même hiver vu par le curé de Crouy

Retour page d'accueil